Info santé

En 2013, une étude américaine nous apprenait que dès lors que les enfants de 3 à 5 ans en manifestent naturellement le besoin, une sieste l’après-midi est indispensable au développement de leurs capacités cognitives.

Une récente étude, conduite par des chercheurs anglais, confirme l’importance du sommeil chez le jeune enfant et apporte la preuve qu’une sieste d’une durée supérieure à 30 minutes, dans les quatre heures suivant un apprentissage, favorise sa mémorisation. Conduite auprès de 216 bébés de 6 à 12 mois, l’expérience a consisté à leur apprendre à réaliser trois nouvelles actions, dont jouer avec des marionnettes, et à leur faire reproduire après 4 heures, puis après 24 heures. Deux groupes de bébés ont été étudiés, le premier ayant dormi au moins 30 minutes dans les quatre heures suivant l’apprentissage, le second ayant dormi moins de trente minutes ou pas du tout. Après 4 heures, comme après 24 heures, il est apparu que seuls les enfants qui avaient fait la sieste avaient mémorisé les actions.

Or de nombreux bébés présentent des troubles du sommeil qu’un traitement chiropratique peut contribuer à atténuer. En effet, lors de l’accouchement, les tractions exercées sur votre bébé peuvent provoquer des lésions articulaires difficilement décelables. Ces dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences très diverses, au premier rang desquelles les troubles du sommeil ou les troubles viscéraux. Par un travail de pressions très douces et précises, le chiropracteur est en capacité de détecter et corriger ces lésions dès le premier âge de la vie.

Sources : http://www.pnas.org/content/112/5/1625.abstract;

http://www.pnas.org/content/110/43/17267.abstract


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion