Les bonnes idées de l'AFC

Que ce soit pour le côté pratique ou affectif on observe aujourd’hui un boom d’utilisation d’écharpes de portage ou de porte-bébés physiologiques.

S’il existe de nombreux avantages à porter son enfant encore faut-il qu’il soit bien installé !

Il est important de préciser que le nouveau-né n’a pas la même colonne vertébrale qu’un adulte. Alors que nous tenons notre dos bien droit grâce aux différentes courbures de notre colonne vertébrale (en forme de S), bébé lui ne possède qu’une seule courbe (en forme de C). Son immaturité neurologique entraine une hypotonie du tronc (dos enroulé) et une hypertonie des membres (flexion des bras et des jambes). Sa position de repos naturelle est la position foetale. C’est donc cette position qu’il faut retrouver dans le portage des tout-petits. Pour cela vérifiez que les genoux soient plus hauts que les fesses et le dos bien arrondi, en veillant à bien basculer son bassin pubis vers le haut. Assurez-vous également que la tête soit dans l’axe de la colonne vertébrale et ne parte pas en arrière! Une bonne position du bassin assure un bon enroulement de la colonne vertébrale et la tête se placera automatiquement vers l’avant. N’oublions pas que le nouveau-né n’a pas encore la musculature suffisamment développée au niveau du cou pour soutenir sa tête. Ce n’est que vers quelques mois que la force des muscles extenseurs de la nuque sera suffisante pour redresser la tête. 

Rappelons que la zone du cou a été très sollicitée lors de l’accouchement avec le passage de la tête dans le bassin et la pression extérieure exercée par les mains de l’obstétricien ou les forceps. Ainsi des tensions au niveau de la base du crâne chez le nouveau-né peuvent compromettre le passage d’informations diverses et importantes. Des fonctions nerveuses peuvent être altérées ayant un lien avec certains troubles fréquents du nourrisson tels que régurgitations, reflux gastro-œsophagiens, coliques, torticolis, difficultés à téter, troubles du sommeil, fragilités ORL et pulmonaires…

Pour vous assurer du bon positionnement de votre bébé demandez conseil à votre chiropracteur, cependant cela ne remplacera pas l’atelier qui devrait être nécessaire à l’achat de tout moyen de portage. En effet, une animatrice qualifiée permet de trouver le mode de portage le plus adapté pour chacun. Il existe une multitude de possibilités: cela dépend des parents, de leur morphologie, du bébé, de son âge, de l’écharpe, des envies.. Généralement 1h30 d’atelier peut suffire à l’animatrice de portage pour montrer, expliquer, aider les parents à porter en toute sécurité. 

Il existe plusieurs réseaux  d’animatrices de portage. L’IEFAP (Institut d’Etudes et de Formations Appliquées au Portage) est recommandé car ses intervenantes pluridisciplinaires (chiropracteur, kinésithérapeute-ostéopathe, psychomotricienne) axent leurs formations sur la physiologie, l’anatomie et le développement psychomoteur de l’enfant. Retrouvez la liste des animatrices de portage sur http://www.iefap.fr/

Article écrit par Anaïs Badon, chiropracteur à Paris.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion