Info santé

On savait déjà que le temps passé sur les écrans de smartphones et autres tablettes, à envoyer des sms, répondre aux mails, s’informer ou jouer, favorisait les cervicalgies.On parle alors de text-neck. Nos vies connectées, ou plutôt nos nuits connectées, ont désormais une autre conséquence connue : l’insomnie. C’est ce que nous apprend une étude, récemment publiée dans la revue Frontiers in public health, conduite par des universitaires britanniques.

Selon eux, c’est la lumière bleue émise par ces écrans qui est en cause. Elle trouble en effet le rôle de la mélatonine. Or cette hormone joue un rôle clé dans l’endormissement. Ainsi, consulter son téléphone ou sa tablette juste avant de se coucher pourrait significativement retarder le sommeil. L’un des auteurs de l’étude évoque un report pouvant atteindre une heure.

Vous avez éteint votre portable et ne trouvez toujours pas le sommeil ? Pensez à la chiropraxie. Selon étude américaine, publiée en 2012 et réalisée auprès de femmes enceintes, un suivi chiropratique régulier améliore le sommeil. Une nouvelle bonne raison de consulter !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion