Les bonnes idées de l'AFC

40 à 60% de la population générale déclare souffrir de troubles du sommeil. Stress quotidien, pression professionnelle, problèmes personnels, douleurs ou maladie, nombreux sont les facteurs susceptibles d’altérer le sommeil. Si nous commencions par éliminer les mauvaises habitudes, certains de ces facteurs serait déjà écartés ! 

Ça ne dépend que de vous (ou presque)…

  • Faîtes de l’exercice. Le mieux est de produire des efforts le matin. Si vous devez faire du sport dans la soirée, conservez deux heures d’intervalle avant d’aller vous coucher, sinon, votre rythme cardiaque risque encore rapide risque de compromettre votre endormissement.
  • Limitez votre consommation de caféine en fin de journée et en soirée.
  • Tout au long de la journée, buvez un verre d’eau pour chaque tasse de café ou de thé consommée.
  • Le soir, ne buvez que de l’eau à température ambiante. L’eau froide risque de troubler votre système digestif.
  • Efforcez-vous de dîner plus tôt. La digestion nuit à la qualité du sommeil.
  • Couchez-vous et réveillez-vous chaque jour à la même heure. L’habitude aidera votre corps à savoir quand il est temps de dormir.
  • Dormez dans une chambre fraîche, bien aérée et aussi sombre que possible.

Pour votre matelas…

  • Un matelas adapté soutient uniformément le corps de la tête aux pieds. Si ce n’est pas le cas et qu’il reste des espaces entre votre corps et le matelas, vous ne bénéficiez pas du soutien dont votre corps a besoin.
  • Si vous avez mal au dos et que votre matelas est trop mou, placez une planche en dessous. Attention toutefois à ne pas la laisser en place au-delà de la disparition de la douleur, une telle fermeté n’est pas adaptée au couchage quotidien.
  • Si votre matelas est trop dur, investissez dans un sur-matelas.
  • Tous les trois mois, tournez ou retournez votre matelas pour que l’empreinte de votre corps ne le déforme. De la même manière, tournez votre sommier.
  • Si vous vous sentez courbaturé au réveil, il est temps de changer de matelas. Il n’y a pas de durée de vie moyenne pour un matelas, tout dépend de l’usage que l’on en fait.

Pour votre oreiller…

Il n’est pas rare de dépenser plusieurs centaines d’euros pour un bon matelas. Il est donc étonnant de constater qu’au contraire nombreux sont ceux à utiliser un oreiller de mauvaise qualité ou usagé. Après avoir investi dans un matelas de qualité, n’oubliez pas de vous offrir un oreiller vous assurant également un bon soutien. Si vous vous réveillez souvent avec la main placée sous votre oreiller, c’est très certainement parce que celui-ci ne nous soutient pas correctement la tête. Changez-en !

Chez votre chiropracteur…

La nuit venue, aucun souci n’encombre votre esprit, vous avez suivi rigoureusement chacun de ces conseils, pourtant vous ne parvenez toujours pas à trouver le sommeil. Parlez-en à votre chiropracteur. Il traite les affections de la colonne vertébrale susceptibles d’interférer sur la qualité de votre sommeil, qui selon une recherche récente est favorisé par un suivi chiropratique régulier.
Vous prévoyez d’acquérir un nouveau lit ? Vous pouvez lui en parler aussi ! Ressorts, mousse ou Bultex, votre chiropracteur saura vous conseiller en fonction de votre morphologie comme de votre budget.

Source : www.acatoday.org 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion